Garder son sang-froid

Ce que j’ai envie de développer avec vous c’est que dans des marchés aussi violent que celui qu’on est en train de vivre, on va voir une volatilité de fou !

Il y a beaucoup de personnes qui vont perdre les repères, qui vont perdre le sens des réalités et qui vont à chaque fois voir le marché monter, baisser, monter, baisser… Ils vont être baladés et ce phénomène s’appelle les portes de saloon.

Il y a des personnes qui vont garder leur sang-froid et qui vont attendre car ce n’est la fin du monde et tout le monde s’excite et a peur… Mais à un certain moment ça va s’arrêter tout ça.

On ne sait pas dans quelles conditions ? On ne sait pas comment ? On ne sait pas à quel moment ? Parce que sinon je serais madame Irma ? Je ne suis pas madame Irma désolé !

Dans ce type de configuration qu’on est en train de vivre aujourd’hui le maître mot c’est la patience, c’est la compréhension et c’est la stratégie. Beaucoup vont être excité parce que la volatilité est extrême. Ils vont se dire : j’ai raté une opportunité, j’aurais dû rentrer, j’aurais dû faire si, j’aurais dû faire ça…

En fait moi perso, je sais que je ne vais pas tout prendre et je vais rater plein d’opportunités et je pense que vous également vous allez rater plein d’opportunités. Et que le but c’est de garder son sang-froid. C’est vraiment le maître mot en ce qui me concerne.

Le FOMO : “Fear Of Missing Out”

On a peur de rater l’opportunité du siècle ! Ce qui fait qu’on se précipite pour acheter ou qu’on se précipite pour vendre. Alors que le plus important c’est d’attendre le bon moment et bien sûr qu’on va parfois rater des opportunités, moi le premier, mais le plus important c’est surtout de survivre.

Il y a beaucoup de gens ils vont se faire massacrer dans ce marché, il y en a déjà qui se sont fait massacrer dans ce marché. D’ailleurs je partage avec vous énormément de matière et d’informations gratuitement sur le groupe Telegram pour éviter le pire ensemble, d’ailleurs inscrivez-vous c’est thami.net/telegram. Le but c’est véritablement de vous apporter un maximum de valeur.

Donc on a le cas de Natixis, exemple intéressant et je pense que c’est vraiment un cas d’école : On a Natixis qui valait en janvier 2007, qui valait l’équivalent de 14 dollars. Ensuite, on a eu une baisse sur 9 euros. Et puis on a une reprise sur 12 euros. Donc ça valait 9 et puis ça valait 12 est-ce que vous savez calculer ? 3 sur 9 on est sur plus de 30 %. Mais est-ce que ça nous semble ridicule cette hausse ?

Un autre exemple sur Natixis

Ça valait 5,2 et après ça vaut 8,2. Donc 5 et 8 ça fait 3 sur 5 ? ça nous fait plus de 50%.

Est-ce que c’était ridicule comme hausse ? Et pourtant Natixis valait 13 et après elle valait 5 ça veut dire que la valeur elle a été divisée par 3. Et bien est-ce que ça s’est arrêté de baisser… La valeur a été divisée par plus de 15. Et le rebond ici, c’est dessiné en mars 2008 et la baisse elle s’est poursuivie jusqu’en mars 2009. C’est à dire une année de baisse et je pense que cet exemple, il vaut de l’or.

Si vous comprenez et si vous étudiez bien le passé il y a de fortes chances que ça se reproduise à l’avenir.

On est en train de vivre un krach historique !

On a eu une baisse assez violente qui a duré un mois et on a corrigé toute une hausse, la hausse qui a démarré ici en 2018, donc l’année 2019 on l’a corrigé en quatre semaines et on a baissé avant de rebondir.

Donc maintenant la question qui se pose c’est est-ce que c’est fini ? Et la deuxième question que j’ai envie de vous poser c’est si c’est fini est-ce que vous pensez que le marché, il va repartir comme ça ?

Parce que tout va bien dans le meilleur des mondes.. On a une croissance économique qui est géniale, il y a zéro chômeur, les entreprises elles vont super bien, elles ont pleins de clients, les compagnies aériennes c’est génial. Le tourisme il est au top, les restaurants, ils sont bondés. Je vous pose la question ?

Un certain moment la bourse va repartir avant l’économie

La bourse anticipe généralement la reprise de l’économie, d’ailleurs la bourse est souvent un indicateur avancé de l’économie. C’est à dire que par exemple en 2003, on a la guerre en Irak, des entreprises qui ont ce que l’on appelle des “Profit Warnings”, c’est à dire des avertissements sur résultats comme Yahoo, Amazon, Ebay etc.. Toutes ces entreprises, elles annoncent des résultats négatifs. Et ça a été l’année où le marché a repris à la hausse, intéressant. La bourse anticipe la reprise de l’économie sauf que en 2003, nous étions sur un krach boursier qui avait démarré en 2000. Puis on a eu 2001 avec notamment le 11 septembre. On a eu 2002 et la reprise s’est faite en 2003. Donc 2000 2001 2002 et la reprise s’est faite aux alentours de mars 2003, c’est à dire environ 3 années avant d’avoir un retournement.

La reprise va se faire quand l’économie sera épurée et quand on aura des fondamentaux plutôt positifs, on aura des perspectives positives.

Prenons le cas de la crise des subprimes, le krach a démarré en 2007 puis la reprise s’est faite en 2009. Sauf que la bourse et c’est tout à fait normal n’a pas repris fortement en 2009, 2010 a été moyen et d’ailleurs 2009, 2010, 2011 on a eu des déficits publics extrêmement importants. C’est à dire que la France était toujours en situation de difficulté mais la reprise s’est faite en 2009…

L’économie mondiale est à l’arrêt

Encore une fois est-ce que ce krach est inédit ? Va-t-on assister à une reprise phénoménale dans les trois prochaines semaines ? Peut-être, je n’en sais rien !

Mais je me base sur l’histoire, je me base sur les précédentes situations et je me base sur la situation au delà de la dimension technique mais également de la dimension économique, de la dimension fondamentale. Et la situation actuelle :

Premièrement : on a une crise qui touche de nombreuses dimensions et qui touche les États, ils sont surendettés et la dette représente environ 240 %. Il y a également le secteur privé, on n’a jamais été aussi endetté de tous les temps… On est sur des records en terme de dette que ce soit les entreprises ou même les États.

Deuxièmement : c’est une crise sanitaire qu’on n’avait jamais vu auparavant avec l’économie mondiale qui est complètement bloquée. Est-ce que c’est pire que 2008 ? Je vous pose la question.

On est bien d’accord que c’est la pire situation économique depuis longtemps. C’est à dire que même, durant les périodes de guerres l’économie continuait de fonctionner alors que là l’économie est à l’arrêt ! Donc c’est la première fois qu’on assiste à un phénomène aussi violent sur un plan économique.

Et bien évidemment les ménages avec un chômage massif  on ne peut pas se voiler la face. La seule manière de calmer le jeu c’est quoi ? C’est on met de l’argent, on met de l’argent, on met de l’argent, mais ça ne permet pas à l’économie de se reprendre. 

Donc je vous ai dit ce que j’avais à dire les amis à vous de tirer les bonnes conclusions.

 

Depuis plus de 20 ans sur les marchés financiers, je n’ai jamais connu une telle volatilité. C’est du jamais vu ! Mais pour un particulier, le risque de se ruiner n’a jamais été aussi grand. Ce que je vais te confier dans cette vidéo va sans doute t’éviter de perdre gros. A très bientôt Et prends soin de toi.

?Rejoignez-moi sur Telegram : http://thami.net/telegram

?Téléchargez l’audio du Best Seller AGIR : https://thami.net/agir-audio

?Suivre la MasterClass TKL Invest : https://thami.net/invest

À LIRE AUSSI :  L'or va-t-il exploser à la hausse ?