Toute la lumière sur mon parcours !

Toute la lumière sur mon parcours !

 

 

Aujourd’hui, je vais répondre à plusieurs questions qui m’ont été posées sur mon parcours.

Mon parcours

J’ai été au Magistère Banque Finance donc je suis diplômé du Magistère Banque Finance en Master II. C’est une formation sur concours donc il y a beaucoup de candidatures. Il y a environ 30 personnes qui sont prises par an, c’est une petite promotion.

L’intérêt c’est qu’il y a des conférences données par des PDG et de bons professeurs. Je pense effectivement que cette formation universitaire est déjà bien connue, toujours dans le top des formations financières. À l’époque j’avais également candidaté au concours de sciences pour Paris et des HEC. Je voulais faire les HEC mais le problème des HEC c’est que c’était trop généraliste. On avait parlé de Management, de Marketing et d’autres choses alors que moi je savais que je voulais devenir Trader.

J’avais une passion pour le Trading et donc j’avais été pris pour ce concours.Le concours de la HEC était quelques mois après, un concours d’admission parallèle et donc je me suis dis que je devais me focaliser sur le Magistère. C’est ce que je rêvais de faire et c’est ce que j’ai fait.

Après j’ai également passé des diplômes professionnels du type Analyses Technique, la STA (Society of Technical Analysts). Alors le Magistère Banque Finance c’est une excellente formation que je recommande. L’avantage, c’est que ça ne coûte pas cher pour une école de commerce. L’inconvénient, c’est que c’est très sélectif. Effectivement il faut avoir un bon dossier et être vraiment motivé pour pouvoir y accéder.

Ensuite, j’ai été dans le grand groupe ONA, aujourd’hui appelé la SNI. C’est un groupe privé, l’un des plus grands groupes privés en Afrique et c’est un groupe bien diversifié. Son activité portait sur les mines : c’était plutôt sur l’exploitation des mines, dans l’agroalimentaire, dans les assurances, dans l’immobilier, et encore dans beaucoup d’autres secteurs. J’étais le trésorier de ce groupe, je m’occupais de la stratégie sur les devises, des couvertures, etc. j’avais fait à l’époque des choses incroyables parce à l’époque tout le monde disait que le dollar allait baisser et moi j’avais une stratégie qui était plutôt haussière et ça a bien réussi.

 

Ce que j’ai tradé et appris à Londres?

J’ai appris qu’il ne fallait pas avoir de complexe c’est-à-dire qu’effectivement on se fait pleins d’idées sur les gens qui bossent chez Goldman, Safax, chez les gens qui bossent dans les grandes banques anglo-saxonnes, etc. Ils n’ont rien de plus que nous. Ils ont juste les bons diplômes, la motivation, mais après ce ne sont pas des “gourous”.

On se fait pleins d’idées sur les gens qui bossent à la City. Maintenant le problème là-bas c’est qu’il y a de la concurrence, les places sont chères et il y a bien évidemment beaucoup de cooptation.

Si vous avez donc fait Cambridge, on va vous sélectionner, parce que souvent vous avez des gens que vous connaissez. En fait, pour une minorité, ce sont des gens qui sont très bons, motivés et ils sortent du lot. Mais pour beaucoup, la plupart du temps, c’est souvent des relations ou parce qu’ils ont tels ou tels diplômes.

Il y a aussi la méritocratie au sens que j’’aime. J’ai appris ce monde de la City, de la finance. J’ai travaillé sur des actions européennes donc c’était un fond long-short. Une expérience fascinante, j’ai adoré mon expérience à Londres. Malheureusement, je ne suis pas resté longtemps pour des raisons déjà évoquées précédemment, pour des raisons personnelles: mariage, enfant, autres circonstances. Le but c’est de savoir rebondir de ces expériences par la suite. C’était pour moi un échec, un moment difficile, mais j’ai trouvé les ressources pour rebondir, les sources de motivations pour continuer par la suite.

 

Qu’est-ce que le Trader Eurex ?

C’est une certification qui permet de traiter l’Eurex  notamment en étant Trader, en étant Courtier pour de grosses institutions. Je l’ai passé en 1999 et à l’époque c’était très compétitif. Il y a eu plusieurs qui ont passé l’examen, plusieurs Traders d’une grosse banque française et j’étais le seul à l’avoir obtenu ce qui est vraiment amusant. C’est un super examen qui était à l’époque très sélectif, mais qui l’est moins aujourd’hui.

 

Le Certificat des Dérivés?

C’était à Londres, ça permettait d’être Courtier ou Trader. Pour travailler au sein de la City, il faut impérativement passer cette accréditation.

Le Series 7 ?

C’est un examen très compétitif et très dur. C’est un examen américain que j’ai passé en 2002 à Paris. On m’a dit que j’étais le seul à l’avoir réussi. C’est une grande étape, une journée de QCM pour évaluer les connaissances sur les marchés financiers, les produits dérivés, etc. C’est important pour devenir Trader sur les actions US, pour devenir Courtier ou pour travailler dans des firmes.

Mes projets de séminaire en France ?

Je vais en faire si j’ai le temps. En tout cas, j’en ferais un en 2017 à Dubaï et j’espère pouvoir en faire à Paris, car je sais que beaucoup souhaitent que j’en fasse. Je compte également en faire à Casablanca et d’autres villes. Le problème c’est que cette année, je suis surtout concentré sur le programme TKL LFA donc je ne sais pas si je trouverais le temps, mais je vais faire le maximum.

Est-ce que j’aimerais apprendre autre chose que l’analyse technique ?

Oui, et c’est exactement ce qu’on essaye de développer. Vous avez pu remarquer que je parle beaucoup de développement personnel, d’argent, de liberté financière. Pour moi il faut avoir de la culture générale et ne pas être bloqué sur un seul domaine. Je suis en train de développer notamment le côté business.

“Faite également votre propre parcours, n’essayez pas de copier”

 

Je ne vais pas dire que mon parcours est parfait, mais c’est mon parcours. Mais c’est bien de s’inspirer des autres, de voir ce qu’ils ont fait et comment ils l’ont fait. J’ai voulu vous montrer mon parcours, car pour moi, c’est un bon parcours et un parcours dont je suis fier. C’est aussi un parcours pour laquelle j’ai cravaché et bossé dur. Ce parcours ne m’a pas été servi sur un plateau d’argent ou d’or. Maintenant, vous aussi vous devez être fier de vous, écrire votre propre histoire et faire de belles choses. Le plus important c’est d’être fier de ses réalisations.

On ne sera jamais heureux si on se compare en permanence aux autres parce qu’il y aura toujours quelqu’un qui aura plus que vous. Le bonheur c’est se dire à un certain moment “je suis satisfait de ce que j’ai fait”, c’est se donner au maximum, j’ai eu le courage de tenir malgré tous les obstacles. Tout le monde réussira à son niveau, certaines personnes vont connaître des réussites extraordinaires et d’autres des réussites moyennes. Mais ce dont je suis convaincu, c’est que n’importe quelle personne peut réussir, si elle s’en donne les moyens, si elle fournit le nécessaire et si elle ne lâche pas.

Tout le monde peut réussir et devenir multimillionnaire, multimilliardaire ou aucun des deux. Une personne peut avoir un revenu passif et avoir une maison avec vu sur le lac, et cela peut la suffire amplement. La réussite c’est quelque chose de personnel, ce n’est pas par rapport aux autres.

Comparez-vous à vous-même. Dites-vous “qu’est-ce que je veux pour moi ?” “Qu’est-ce qui me permettra d’être épanoui ?” “Qu’est-ce qui me permettra d’être bien dans la vie ?” Ce n’est pas le fait d’avoir plein de zéros sur votre compte bancaire qui vous donnera tout ça. Maintenant si, l’argent vous permet de faire des choses que vous aviez envie de faire. Si, l’argent vous permet de créer de belle chose. Après tout, l’argent n’est pas tabou, l’argent ça peut-être aussi une bonne chose.

Pour mon cas je n’ai pas honte de gagner de l’argent, car je sais que je vais faire de belles choses. Je sais que j’ai envie de ne faire que des choses qui vont marquer et inspirer beaucoup de personnes. Actuellement la chaîne YouTube sur les conseils de la TKl à beaucoup de succès et c’est magnifique. Pour moi l’argent ça aide à devenir meilleur et à faire de meilleures chose, mais ce n’est pas une fin en soi.

Pour tous ceux qui veulent en savoir un peu plus sur mon parcours, vous pouvez consulter ma page Linkedin https://www.linkedin.com/in/thamikabbaj/.  J’y ai mis tous mes diplômes et toutes mes expériences professionnelles. Il y a aussi les personnes avec lesquelles j’ai travaillé ou pour qui j’ai travaillé qui font des recommandations pour moi.

Maintenant vous savez un peu plus sur mon parcours. Ce n’est pas un parcours parfait, c’est un parcours où j’ai connu beaucoup d’échecs et de moments difficiles. Mais je suis fier de ce parcours, car je me suis battu jusqu’au bout, j’ai eu le courage d’aller jusqu’au bout malgré beaucoup d’événements difficiles et parfois dramatiques.

 

parcours parcours Toute la lumière sur mon parcours ! thank you MkX nwvd

 

 

 

 

 

 

À très bientôt !        

Regarder également

Je teste pour vous la #Ferrari 458 spider en live !

Je teste pour vous la #Ferrari458spider en live… comme promis #Ferrari Bonjour les amis ! …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez immédiatement

le Guide Ultime pour Vivre du Trading

Ce que vous devez absolument savoir avant de prendre votre premier trade

Merci pour votre inscription à notre Newsletter !