Napoleon Hill : Réfléchissez et devenez riche, Chapitre 11

Napoleon Hill : Réfléchissez et devenez riche, Chapitre 11

Chapitre 11 : Dixième étape vers la richesse : le mystère de la transmutation sexuelle.

Dans ce qui est un des chapitres les plus étonnants du livre, Napoleon Hill nous explique tout d’abord que l’émotion sexuelle a trois raisons d’être :
– La perpétuation du genre humain
– Le maintien de la santé (pas d’équivalent du point de vue thérapeutique)
– La transformation de la médiocrité en génie

Le désir sexuel est le plus puissant des désirs. Dompté et transmuté, c’est-à-dire transformée et redistribuée, cette énergie peut être utilisée en tant que force créatrice et inspiratrice dans tous les domaines, y compris pour la poursuite de la richesse. Cette transformation de l’énergie sexuelle demande un effort de volonté largement récompensé. Le désir sexuel est naturel et inné et il ne doit pas être refoulé mais s’il n’est pas magnifié, il ne s’exprimera que sur le plan physique.

Une étude ayant porté sur deux siècles d’histoire et de biographies a prouvé :
– Que les hommes qui réussissent le mieux sont ceux qui ont un tempérament sexuel très développé et qui ont appris l’art de transformer l’énergie sexuelle.
– Que les hommes ayant amassé une grosse fortune en littérature, art, dans l’industrie ou l’architecture, ont généralement agi sous l’influence d’une femme (NB : Ce chapitre risque de choquer les dames et demoiselles car il s’exprime surtout du point de vue masculin, mais il est tout à fait vrai aussi pour les femmes).

Ainsi, les stimulants de l’esprit les plus efficaces pour vibrer, s’enthousiasmer, créer et développer son imagination sont, dans l’ordre :

  1. Le désir sexuel
  2. L’amour
  3. Un vif désir de célébrité, de pouvoir ou de gain
  4. La musique
  5. L’amitié avec des êtres du même sexe ou de sexe opposé
  6. Un cerveau collectif
  7. Des souffrances communes (ex : celles d’un peuple persécuté)
  8. L’autosuggestion
  9. La peur
  10. Les narcotiques et l’alcool.

Les huit premiers sont constructifs alors que les deux derniers sont destructifs. Le désir sexuel est le plus puissant de tous.
Hill assimile le Sixième sens chez l’homme à l’imagination créatrice que peu de gens utilisent consciemment, ce qui en fait des génies. C’est le lien entre le cerveau limité de l’homme et l’Intelligence Infinie.

Les idées venant à notre esprit émanent des sources suivantes :

  • L’intelligence infinie
  • Le subconscient (où sont emmagasinés les impressions, les élans de la pensée qui n’atteignent pas le cerveau par l’un des cinq sens)
  • L’esprit d’une autre personne qui libère une pensée, image ou idée de son conscient
  • Du subconscient des autres

En utilisant un des dix stimulants vus précédemment, l’homme plane bien au-dessus du domaine ordinaire de la pensée, ce qui lui permet une vision d’ensemble de la portée et de la qualité de ses pensées. Il n’est alors ni limité ni troublé par des problèmes de l’ordre du quotidien. Dans cette exaltation, la faculté créatrice de l’esprit est libre et le sixième sens peut fonctionner. Il devient réceptif à des idées qu’il n’aurait pu atteindre autrement. Ce sixième sens différencie le génie du commun des mortels.

Napoleon Hill cite l’exemple du Dr Elmer Gates qui fut à l’origine de plus de 200 brevets en cultivant son imagination créatrice. Dans son laboratoire, le docteur Gates avait aménagé ce qu’il nommait sa « chambre de communications personnelles ». La pièce, insonorisée, ne contenait pour tout ameublement qu’une chaise et une table sur laquelle était disposé un bloc de papier et de quoi écrire. Lorsque Gates souhaitait puiser dans les ressources de son imagination créatrice, il s’y enfermait, se plongeait dans le noir et se concentrait sur des faits connus d’un domaine qu’il voulait approfondir ou découvrir. Il attendait alors que les idées viennent et prenait note. Une fois sorti, il relisait les notes et il en découlait souvent des idées et inventions.

Le génie, contrairement à l’homme du commun, exploite son imagination créatrice. L’inventeur scientifique combine celle-ci à son imagination synthétique. Avec la première, il organise et combine des idées connues et des principes nés de l’expérience. SI cela ne lui suffit pas, il fait alors travailler son imagination. Le processus, dans les grandes lignes, est celui-ci :
1) L’inventeur, en utilisant un stimulant de son choix, stimule son esprit pour le faire fonctionner sur un plan plus élevé.
2) Il se concentre sur des éléments connus et crée dans son esprit une image parfaite des éléments inconnus. Il la garde en tête jusqu’à ce que le subconscient s’en soit emparé, puis se détend en éliminant toute pensée, dans l’attente d’une réponse.

Selon le degré de l’imagination créatrice, les résultats seront précis et immédiats ou nuls.

A SUIVRE

Le mystère de la transmutation sexuelle (suite et fin)

A propos Thami Kabbaj

Regarder également

Gros coup de gueule sur les options binaires + Annonce Thami.net

Gros coup de gueule sur les options binaires + Annonce Thami.net Découvrez les 2 plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez immédiatement

le Guide Ultime pour Vivre du Trading

Ce que vous devez absolument savoir avant de prendre votre premier trade

Merci pour votre inscription à notre Newsletter !