Femme Trader : une femme a-t-elle ses chances en trading ?

Femme Trader : une femme a-t-elle ses chances en trading ?

Il y a énormément de préjugés sur les femmes traders et c’est la raison pour laquelle j’ai voulu éliminer certains préjugés dans cet article.

Première question qui revient très souvent une femme trader a-t-elle des chances de gagner sur les marchés ?

Certains vont répondre que les femmes savent mieux gérer leurs émotions que les hommes et dès lors elles seront meilleures en trading. Ces propos ont d’ailleurs été relayés par Christine Lagarde lorsqu’elle était ministre des finances mais aussi par plusieurs économistes en vue. Ils se sont tous basés sur une étude loufoque réalisée par une université britannique. Dans les faits, la recherche réalisée pour zone bourse prouve que les femmes ne sont pas nécessairement meilleures que les hommes. Elles commettent les mêmes erreurs et c’est tout à fait logique. Exceller en trading requiert un certain entraînement et une maîtrise des marchés. Ne devient pas trader qui veut…

La deuxième question : une femme trader va-t-elle sacrifier sa vie personnelle pour réussir sa carrière.

Encore une fois, tout dépend de la manière dont vous allez pratiquer le trading. Si vous exercez dans une banque, il y a fort à parier que les journées seront très chargées. Par contre, si vous travaillez pour votre compte rien ne vous empêche d’organiser votre emploi du temps comme vous le souhaitez. Personnellement, je considère que c’est un métier extrêmement flexible puisque il est tout à fait possible de ne consacrer que trois heures par jour aux marchés. Bien évidemment, je ne parle pas ici de la période d’apprentissage qui va vous demander beaucoup plus de travail.

La troisième question : une femme trader sera-t-elle victime de discrimination ?

C’est une excellente question car on constate il y a moins de femmes que d’hommes dans les salles de marché. Ce phénomène peut probablement s’expliquer par une certaine forme de discrimination. On aura tendance à recruter les personnes qui nous ressemblent donc dans le cas des salles de marché parisienne un polytechnicien si possible de bonne famille… Pour la petite histoire, le monde financier parisien est un monde extrêmement fermé dans lequel il y a malheureusement beaucoup de copinage et ou le piston prédomine. C’est également le cas en Grande-Bretagne mais le phénomène est moins marqué car la City est immense et la flexibilité fait partie du jeu. Donc s’il n’y a pas discrimination comment expliquer le fait qu’il y ait moins de femmes que d’hommes. Durant le concours de zone bourse j’ai constate qu’il n’y avait que 60 participantes sur 600 participants au total c’est-à-dire 10 %. On peut expliquer ce phénomène par une forme d’autosélection. Beaucoup de femmes estiment ne pas être suffisamment armées pour affronter les marchés. Leur prudence les pousses à rester à l’écart. Cela ne a d’ailleurs été démontré par une recherche américaine réalisée pour un courtier très célèbre.

Dans cette vidéo je réponds à la question de Abla en me basant sur des données statistiques issues de travaux de recherche et de concours de trading :

Excellente vidéo 🙂

A propos Thami Kabbaj

Regarder également

ITW Michael C : TKL LFA, c’est MAGNIFIQUE !!!

ITW Michael C : TKL LFA, c’est MAGNIFIQUE !!! Bonjour les amis !! J’espère que …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez immédiatement

le Guide Ultime pour Vivre du Trading

Ce que vous devez absolument savoir avant de prendre votre premier trade

Merci pour votre inscription à notre Newsletter !