Rejoignez plus de 180 000 ABONNÉS YOUTUBE maintenant !

Donc déjà, j’espère que vous allez bien ! Que vous avez la pêche. Donc, comme je vous l’avais promis, de temps en temps, je vais coacher des personnes. J’ai envie d’apporter des conseils pratiques, des conseils effectivement, d’orientation, aux personnes qui sont à un certain moment en difficulté, qui ont besoin d’un déclic, qui ont besoin de se bouger. On va y aller directement, donc tout d’abord, je vais commencer par cet exemple : d’accord, ça c’est un papa qui a deux filles. Et me dit, Thami, voilà, j’espère que vous allez bien. J’aimerais avoir des orientations de votre part si vous me le permettez, car actuellement je suis en plein burn out. Je n’arrive pas à remonter la pente. Je suis au chômage depuis 14 mois. Je n’arrive pas à rebondir, ni du côté salarial, ni du côté projet personnel, en essayant de m’associer avec des gens. Tout en sachant que je suis marié, deux petites filles. Et je ne veux pas montrer cette fragilité devant eux. J’essaie de les protéger.

Donc, déjà ça c’est notre première étude de cas. Alors, moi ce que j’ai envie de dire… Et ce message je l’ai reçu aujourd’hui sur Linkedin. Je vais aller droit au but. Premièrement, tu dois toujours… le burn out c’est quoi ? C’est finalement cette situation où on n’en peut plus, où on en a marre, et on se dit voilà, c’est la fin. Je n’en peux plus. Mais il faut toujours relativiser mon ami. Si j’ai publié mon bouquin AGIR, c’était pour te dire… toi au moins tu as tes deux filles. Toi au moins tu es proche de tes enfants. Il y a pire que toi, et il y a pire que moi. Moi j’étais séparé de mon fils, mais il y a toujours pire que toi. Donc, à un certain moment… Premièrement tu vas commencer par éprouver de la gratitude. Tu ne vas pas dire, c’est catastrophique, c’est ceci c’est cela. Ça c’est la première chose. La deuxième chose, tu mets ton égo de côté. Je sais que tu as été… commercial, tu as bossé pour de grosses boîtes. J’ai vu ton cv, il est brillant. Bravo ! Tu as un magnifique parcours. Mais, tu dois à un certain moment redescendre sur terre. C’est-à-dire, tu mets ton ego de côté, tu t’en fiches de ton statut ancien, et tu te focalises sur ta situation actuelle. Si tu étais associé avec des gens, et que ça n’a pas marché ? Ok, tu as besoin d’argent, tu as besoin de survivre. Donc ton premier objectif, c’est de trouver un job, même si tu es moins bien payé. Alors, tu vas me dire : ouais, mais c’est difficile, ce n’est pas possible. Je ne suis pas…

Premièrement, tu te reprends en main mon ami. Tu te reprends en main. Ta situation, elle n’est pas top. Mais il y a pire que toi. Donc, toujours effectivement, tu relativises, tu arrêtes de broyer du noir, tu arrêtes de te dire et tu te bats pour tes filles. Tu te dis, ok! Je vais me bouger les fesses, et je vais aller jusqu’au bout. Donc, ça commence par quoi ? Ça commence par arrêter de se dire c’est la fin du monde. J’ai lu ton message. D’accord ? J’ai lu ce que tu m’as écrit, je ne vais pas développer tout ce que tu m’as dit. Mais c’est la faute aux autres, non c’est ta faute, tu es commercial, tu te vends. Tu as quelque chose, tu peux faire la différence mon ami. Donc, si tu es le premier à dire, c’est la faute aux autres, tu es foutu. Donc tu commences par reprendre les choses en main. C’est toi le boss, c’est toi qui reprends ta vie en main. Donc, au lieu de te dire : oui c’est la faute aux autres, non c’est ta faute. Qu’est-ce que tu as fait pour que ça ne marche pas ? Premièrement… Deuxièmement,  ton salaire tu le revois à la baisse. Ne te dis pas : tu gagnais, je ne sais pas combien d’argent. Je veux le même salaire. Tu as fait des business. Tu as fait des partenariats, ça n’a pas marché. Ok ! c’est bon. Ce n’est pas la faute des autres, c’est ta faute.

À LIRE AUSSI :  Tous contre la crise

Donc tu dois commencer par te dire : ok, tu assumes tes responsabilités. Et même si c’est la faute des autres, tu t’en fiches, c’est ta faute, c’est ta responsabilité. Parce que encore une fois on est dans une situation où tu dois survivre. Tu ne dois pas être là en train de pleurnicher, en train de dire : c’est à cause des autres. Moi ma femme, mon ex-femme m’avait trahi, mais aujourd’hui, il n’y a plus aucun souci. Mais, je vais te dire un truc : j’aurais pu devenir alcoolique, j’aurais pu faire quelque chose de grave, j’aurais pu faire une énorme connerie. À un certain moment, le truc c’est : tu te regardes en face, et tu prends tes responsabilités. Même si ce n’est pas ta faute, donc essayer de trouver des solutions, au lieu de te focaliser sur les problèmes. C’est la faute à ceci, c’est la faute à cela. Qu’est-ce que je peux faire aujourd’hui ? Je vais gagner moins ? Tu commences par le commencement. Et tu commences également par te renforcer sur le plan mindset. Ok! Tu lis des bouquins, tu regardes des vidéos… Il faut avoir cette attitude positive.

Tu m’as dit que ta femme pour le moment, elle travaillait, elle survient aux besoins de votre foyer. Magnifique mon ami, tu vois ce que je veux dire ? Tu peux toujours trouver pire que toi. Ta femme, elle est toujours là, tu es toujours avec tes filles. Bouge-toi ! Et arrête de me dire : burn out, arrête de me dire : je n’arrive pas. Ça fait 14 mois, ok! Rapidement donc, tu te donnes un mois, tu dis : ok, tu mets tout le bullshit de côté… Tout : je n’arrive pas, j’ai envoyé des CV etc… Continue d’envoyer des CV, essaye de trouver des solutions. Moi quand j’ai divorcé, enfin j’étais en instance de divorce, j’ai envoyé 200 CV, 0 réponse ! Alors que, je suis magistère banque finance, master en finance, j’ai des diplômes à gogo dans la finance. Zéro ! Je me suis dit : ok ! je ne trouve pas de job. Qu’est-ce que je peux faire ? Prof, je gagnais beaucoup moins que trader. Mais, j’ai sauvé ma peau, et j’ai pu rester proche de mon fils. Tu vois ce que je veux dire ? J’ai trouvé des solutions. J’aurais pu pleurnicher, j’aurais pu me dire : c’est la fin du monde, j’ai envoyé 200 CV, 0 réponse. Alors que je suis bardé de diplômes. Donc, à un certain moment, tu regardes la réalité en face, ok ! Tu ne trouves pas de job, il y a plein de gens qui n’arrivent pas à trouver de job. Tu es dans une situation merdique, il y a plein de gens qui sont dans une situation merdique. Tu as fait plein de choses, tu n’as rien réussi. Tu n’es pas le seul. La meilleure manière d’affronter la chose c’est quoi ? C’est de te dire : qu’est-ce que je fais aujourd’hui pour m’en sortir ? Au lieu d’être obsédé par les problèmes.

Il n’y a pas une solution miracle ? Ça n’existe pas, ça n’existait pas pour moi, ça n’existera pas pour toi, ça n’existe pour personne. Il n’y a pas de solution miracle. La solution miracle c’est que tu te dises… reprends confiance en toi. Tu as un super parcours, j’ai vu ton CV. Tu as tout ce qu’il faut pour cartonner. Il faut juste arrêter de te raconter des histoires merdiques. Il faut juste à un certain moment te dire : je recommence à zéro. Il faut juste à un certain moment mettre ton égo de côté, parce qu’on a tous un égo surdimensionné. Surtout les mecs, beaucoup plus que les nanas. Les nanas, elles sont plus intelligentes que nous. Les mecs, on se prend les maîtres du monde, etc… Et dès qu’on a un bobo, deux bobos, trois bobos, oui ! vous voyez ce que je veux dire ? Donc, tu mets ton égo de côté. Moi, qu’est-ce qui s’est passé quand j’étais trader. J’avais des études de finance, je me retrouve dans la merde au RSA en France, dans un petit studio pourri. Mon fils, je ne peux le voir qu’un week-end sur deux. Et sa maman, qui me dit : tu n’es que le papa biologique, tu n’es rien. D’accord ? Et moi je me disais : Qu’est-ce qu’il m’arrive ? Donc j’aurais pu chialer, morfler, me dire c’est bon, tu acceptes ta situation. J’ai passé l’agrégation, l’un des concours les plus durs de France. Et deux semaines avant, j’étais devant la magistrate. Et ça ne s’est pas bien passé du tout. Et mon ex-femme qui gueulait dans le tribunal. Et moi je me disais : qu’est ce que j’ai fait ? C’est véridique ce que je vous raconte. Je l’ai vécu. Mais à un certain moment que tu mets ton ego de côté. Tu mets ta fierté à deux balles de côté. Tu dis : je veux mon objectif. Je suis devenu agrégé dans ces conditions. Je ne suis pas devenu agrégé alors que tout se passait bien, j’étais chez papa maman, que la vie était belle. J’ai passé l’agrégation dans des conditions psychologiques pourries. Mais j’ai réussi ce concours. Pourquoi ? Parce que j’étais focus ! Focus sur : je veux réussir, je dois le faire. Sinon, je suis à la rue, je suis dans la merde, j’ai zéro sur mon compte bancaire. Tu vois ce que je veux dire ? Donc, cette situation extrême, je l’ai vécu.

À LIRE AUSSI :  Anthony : avec cette formation de dingue on ne peut qu'AGIR !

Donc, tu dois toujours dans ce cas de figure, au lieu de te focaliser sur tes problèmes, c’est quoi les solutions ? Comment je peux m’en sortir ? Ta situation, il y a pire. Tu peux me dire, ma situation, elle est dramatique, etc… Ok ! très bien. Continue, ou alors tu vas me dire : Thami, je vais me bouger. J’espère que dans un mois, deux mois tu vas m’écrire, tu vas me dire : Thami, j’ai bougé, j’ai trouvé un job. C’est moins bien payé, mais ce n’est pas grave. Et mon égo, je le mets de côté. Il faut se focaliser sur la solution. Mettre l’orgueil de côté, c’est ce que j’ai fait. D’accord ? Pourtant, l’orgueil j’avais un égo de fou. Parce que tout le monde me disait : tu es le champion du monde, tu es le meilleur. Tu es trader à Londres, Tu as plein de diplômes. Voilà… Tout le monde me disais : Tu es le meilleur. Et quand je me suis retrouvé quasiment à la rue, au RSA. Et que mes potes, je ne les voyais plus. Mon égo, je l’ai mis de côté. Je me suis dit : tu mets ton égo de côté, et tu te focalises. Et j’ai eu mes résultats. Focus ! focus ! focus ! Premier cas, j’espère que je t’ai aidé. Je t’ai dit d’ailleurs sur Linkedin, je te l’ai dit : je ne vais pas t’apporter de solution miracle. Mais, je vais t’apporter des solutions de bon sens. Et, j’espère que ces solutions de bons sens, elles vont t’aider.

Donc, ensuite, ça c’est un message magnifique d’Aurélie. Donc voici son message :  » je me permets de t’écrire pour te remercier en direct pour ton livre. Je n’ai pas fait de grandes études. Enfant battue, père alcoolique, mère dépressive. Tous les deux morts par suicide. Voilà le résumé de mon enfance. Je me suis malgré tout battu, pour me créer une vie d’adulte digne de ce nom. Je suis très fier de la femme que je suis aujourd’hui. Directrice de magasin, 25 ans, aujourd’hui, maman d’une petite-fille de 5 ans. Il ne me manquait qu’une seule chose pour réellement m’en sortir, une éducation financière. Après une période très difficile, j’ai repris tout ça en main il y a six mois, je me forme au quotidien pour devenir indépendante financièrement. J’ai soif de liberté. J’ai des rêves plein la tête, alors il me fallait agir. Ton livre m’a littéralement subjugué. Je l’ai englouti en trois jours. Merci mille fois de nous transmettre ton savoir, ton énergie au quotidien. Je te donnerai des nouvelles si tu le veux bien car crois moi, c’est le début d’une nouvelle aventure pour moi. Au plaisir de peut-être te rencontrer un jour. En attendant, je te suis sur Youtube, très belle soirée ! » Salut Aurélie !

À LIRE AUSSI :  Les nouveaux bureaux de la TKL à Dubaï au 32 ème étage YESSSSS

Tout d’abord, Aurélie, immense merci pour ton message. Mais encore une fois, on peut l’applaudir ! Et vous voyez encore une fois ? Vous pouvez dire : je suis le plus malheureux au monde. Regardez Aurélie, et qu’est-ce qu’elle a fait ? Elle s’est battue. Elle a fait des choses de fou. Moi je peux dire : ma vie, elle est merdique. Mais sa vie, elle était méga merdique. Est-ce qu’on est d’accord ou pas ? Est-ce qu’on est d’accord ? C’est-à-dire : tu peux toujours te lamenter. Et tu vas toujours trouver pire que toi. Donc, à un certain moment, au lieu de te lamenter, Dis-toi, estime-toi heureux ! Estime-toi heureux ! Est-ce qu’on est d’accord ? Estime-toi heureux ! Aurélie déjà un immense bravo pour ton parcours, et justement… AGIR, éducation financière. Tu es jeune mais tu dois aujourd’hui faire le maximum pour accéder à ta liberté financière. Tu as un parcours de battante. Et franchement, je ne me fais aucun souci pour que tu réussisses. En tout cas, immense, immense, immense, bravo ! Et voilà, je suis de tout cœur avec toi. Et bien évidemment, on attend avec impatience ton retour.

Aujourd’hui je suis en mode Fight. 🥊 Beaucoup d’entre vous ont besoin d’être un peu secoués pour avoir le déclic 💥 avant de pouvoir agir. Certains sont dans des situations difficiles. Je connais cette douleur de ne pas savoir quoi faire ou comment faire… Même pire, de ne pas pouvoir voir ses enfants ou subvenir aux besoins de sa famille. Car moi aussi il y a longtemps je suis passé par ce genre de situation. Il faut se battre!👊 Bouges-toi tu dois AGIR maintenant! Même si tu penses que ta situation est dramatique, que ce n’est pas possible. Il y a des gens qui ont réussi en partant de moins ou de situation pire que la tienne. Dans mon livre 📕AGIR je vous ai raconté mon parcours, ma galère, mon combat pour atteindre ma situation d’aujourd’hui. Grâce à ce livre, je reçois beaucoup de témoignages de personnes qui ont vécu ou qui vivent la même chose. Aujourd’hui on revient sur le parcours de deux abonnés: un papa de deux filles en plein burnout et Aurélie une battante au parcours incroyable! 👏

?Suivre le programme TKL LFA : https://conference.thami.net/lfa

?Suivre le programme TKL Invest : https://thami.net/invest

=================================

TKL ACADEMY – ECOLE D’EXCELLENCE

=================================

Démocratiser la Liberté Financière – #DLLF #AGIR A travers TKL LFA, mon objectif est de vous aider à disposer de tous les outils pour changer radicalement de vie et devenir libre financièrement.

????? https://fr.trustpilot.com/review/tham…

======================

Share This