Rejoignez plus de 280 000 ABONNÉS YOUTUBE maintenant !

La crise n’est pas encore terminée

On a eu une baisse extrêmement forte, on a eu un rebond extrêmement fort. C’est du trading. Maintenant, à long terme, on n’a pas encore vu la fin de la crise.

D’ici là, on peut s’attendre à tout et n’importe quoi !

Si vous n’êtes pas pressé, patience, zen. Si vous vous dites : c’est l’opportunité d’une vie, allez-y. Moi, perso, je suis encore zen. Je me dis : j’attends. 
Mon point de vue par rapport aux indices à très long terme. On a le SNP qui a une magnifique divergence baissière. On a pour la première fois cassé un énorme niveau. Mais on a réintégré ce niveau, ce qui est intéressant, c’est depuis 2009, la crise des subprimes, on a toujours évolué au dessus de cette zone. Donc, ça veut dire qu’on ne va pas clôturer en dessous, sur une base mensuelle, mais ça aurait signifié : un marché baissier de plus grande ampleur.

Mais est-ce qu’on est sorti de cette situation de crise ?

Toujours pas… Sur une base hebdomadaire, on a une magnifique divergence. Et on a un marché qui vient taper des points bas. Et on voit bien que ce qui s’est passé, ce rebond extrêmement intéressant parce que ça a permis de sauver les meubles. Maintenant, on est toujours en zone de danger. C’est à dire qu’on a eu une forte baisse, le rebond, pour moi, est intéressant. On peut même poursuivre un petit peu.

On peut s’attendre à tout

Sur un graphique weekly, on va prendre les retranchements c’est à dire : toute la baisse. Et on voit qu’on est aux alentours d’un 38,2 ce qui pour moi, est très bien. C’est dire que ça nous laisse un petit peu de marge, mais pas beaucoup. On a eu de fortes baisses, un rebond. Maintenant, l’idée c’est : est-ce que ça rebondit un petit peu avant de se casser la figure ? Est-ce qu’on trouve un vaccin ? 

Pour moi, il y a des signaux à court terme, à l’achat. Quand je prends par exemple le graphique 2 heures il est super intéressant. Maintenant, on voit bien que c’est un petit peu mou, ce n’est pas super dynamique, et on a quand même un gros rebond. Donc, on joue contre la tendance de fond.

Pour un trader, c’est super, pour un investisseur, on peut commencer à mettre une couche. Mais on n’a pas encore vu la fin de la crise, on verra vraiment la fin de la crise quand on aura dit : c’est bon, on arrête le confinement, l’économie repart.

C’est à dire que d’ici là on peut s’attendre à tout et n’importe quoi. Donc, si vous n’êtes pas pressé, patience, zen,… si vous vous dites : c’est l’opportunité d’une vie, allez-y. Moi, perso, je suis encore zen. Je suis encore zen, je me dis : j’attends, peut être que je me trompe,  mais je me dis, c’est encore trop tôt. On a eu une baisse extrêmement forte, on a eu un rebond extrêmement fort. Donc, ça c’est du trading.

En monthly, on est encore dans un scénario qui nous incite à la prudence.  Parce qu’on n’a pas encore validé le signal vendeur à long terme. Il aurait fallu être en dessous de cette zone de support.

On a énormément d’incertitudes, on a certaines entreprises qui commencent à faire faillite, on a mis énormément d’argent. Là, ils sont en train d’acheter. La réserve fédérale, Blackrock, beaucoup d’institutions sont en train d’acheter pour soutenir le marché, parce que c’est la planche à billets et c’est ce qui permet de soutenir le marché.

Maintenant, après ce plan massif, est-ce que les marchés seront encore là ? C’est la question que je me pose. Et donc, la réponse : c’est le marché qui va nous la donner. Je vous ai donné mon avis de manière franche et sans aucun détour.

Les hedge funds sont programmés pour agir au contraire des signaux graphiques ?

Beaucoup de hedge funds ont fait faillite récemment. Et d’ailleurs des hedge funds qui sont dans l’algorithme, et il y en a un d’ailleurs Rona qui a fait faillite il y a quelques jours parce qu’ils se sont fait avoir. Ce que je veux dire c’est que tu peux dire ce que tu veux, mais je sais que beaucoup de gérants, ils ne font pas les malins aujourd’hui. Et ils sont super contents. Il y en a même d’ailleurs de gros gérants qui m’ont dit : « merci pour ton analyse, elle était géniale parce que je suis sorti ».

Mon humble avis, c’est : est-ce qu’on corrige, la question que je vous pose : est-ce qu’on a corrigé ce mouvement de hausse ? Est-ce que c’est weekly ? Ou est-ce que c’est du très long terme ? Très long terme on est bien d’accord ? ça va vite ! ça va vite ! ça va vite ! Donc, moi perso, et encore une fois, c’est mon avis qui n’engage que moi, ce n’est pas un conseil boursier, ce n’est rien du tout, c’est mon avis.

Mon avis par rapport à tout ça, c’est que si on prend le mouvement haussier, qui est un mouvement historique, pour moi, si la situation s’aggrave, il faut prendre en compte ce mouvement. C’est cette hausse qu’il faut corriger. Maintenant, encore une fois, la correction, elle a été assez profonde. On a un rebond qui est tout à fait normal, qui est tout à fait logique, qui est tout à fait cohérent.

 

À LIRE AUSSI :  Gardez la pêche les amis !!!

La crise économique de 2008

Ce qu’on a mis en place en 2008, on est en train de le refaire, mais on est bien d’accord que autant en 2008, l’économie a mis du temps avant de se reprendre. En 2007, on a eu un premier mouvement de baisse jusqu’en mars 2008. Puis, on a eu une reprise jusqu’en mai 2008, et ensuite de mai 2008 à mars, c’est à dire quasiment : dix mois de baisse. Et donc, c’est vraiment un premier mouvement de baisse. Soit, on trouve un vaccin rapidement, l’économie rentre dans l’ordre. On a la planche à billets, on va calmer le jeu. Ce qu’a fait la FED, et ils ont très bien joué, ce qu’a fait la BCE, et ils ont très bien joué. Et puis, on peut se retrouver avec un marché qui fait du surplace. On se retrouve avec un marché qui monte un peu, etc… Mais voilà, rien d’extraordinaire…

Si on casse les précédents points hauts, pourquoi pas ? Mais c’est qu’il y a un vrai problème. N’oubliez pas, en 2014 ; 2015, c’est quand Jim Rogers, il nous disait : « vendez tout ! fuyez ! vendez !  » Et puis, on a eu un rebond, une correction, etc… Et tout le monde disait : « il faut vendre ». Moi, j’ai dit à mes étudiants : « c’est acheteur » c’était en 2016. Puis, on a eu une forte hausse, on a eu une baisse en 2018. On comprend : hausse des taux d’intérêt,… Puis, record sur record : Apple, Amazon, tous les A… Tesla… Toutes ces actions, elles explosent à la hausse. C’est bien évidemment le coronavirus. Mais derrière, on est dans une économie qui est bien plus fragile qu’en 2008.

Une phase d’incertitude

La question qui se pose, c’est : est-ce que les plans vont permettre aux marchés de se stabiliser ? Auquel cas, il n’y a pas de souci. Ou est-ce que le choc, il est tellement violent ? L’économie, elle va être en récession ? Et finalement, les gens, ils vont se dire : ok ! l’argent c’est bien, mais nous, on veut du réel. On veut l’économie réelle. Et donc, ça va être tranché par les marchés.

En ce qui me concerne, j’élabore des stratégies. Je ne suis pas là à vous dire : j’ai la raison, la vérité. Même si c’était super, et je pense que beaucoup de personnes parmi vous ont suivi et sont sorti à temps du marché. Et tant mieux pour vous !

Mais là, on est dans une phase d’incertitude. Et pour moi, c’est clairement les précédents points bas qu’il va falloir casser. Et puis, bien évidemment, alors, attention je ne suis pas négatif au sens où j’anticipe un scénario sombre, parce que je pense que justement, on a beaucoup appris de 2008, l’économie est aujourd’hui beaucoup plus avancé qu’avant. Cet échec, et cette crise vont nous servir de leçon. Maintenant, c’est : est-ce que économiquement parlant, l’impact a déjà été pris en compte par les marchés ? Ou est-ce qu’il va falloir baisser encore, et il y aura de vraies soldes. Des entreprises vont littéralement s’effondrer. 

 

À LIRE AUSSI :  Pourquoi les meilleurs Traders utilisent l'Analyse Technique

Mon analyse des marchés

J’en ai étudié quelques unes :

  • LVMH, c’est intéressant. Depuis 2008, on a une forte hausse. Elle est passée de 39 à 400. C’est à dire que l’action a été multipliée par dix. On a eu une correction assez profonde, une belle reprise, de grosses divergences. On est toujours haussier, à très long terme. Mais voilà, est-ce que ça a suffisamment baissé ?
  • Le secteur pharmaceutique : Sanofi, beaucoup de gens en ont parlé. Sanofi, c’est une action que je n’aime pas. Parce que c’est une action qui fait du surplace. Depuis 2002, les actionnaires qui ont acheté cette action, ils ne gagnent pas d’argent. Donc ce n’est pas une action génial pour le long terme. Les gars qui y-ont acheté ils perdent toujours de l’argent. Maintenant, pourquoi ça s’est repris ? Parce que justement, vaccin, parce que beaucoup d’entreprises dans le domaine pharmaceutique, elles se sont repris ces derniers temps.
  • Le marché du pétrole qui est actuellement en train de se reprendre, mais c’est normal. Mais le marché du pétrole sur du très long terme, c’était catastrophique, c’est du jamais vu. On a tapé les 21,75 c’est un niveau qui a été tapé en février 2002. C’est à dire : 17 ; 18 ans. Donc, on n’a jamais tapé ces niveaux depuis quasiment 18 ans. La raison, vous la connaissez, l’Arabie-Saoudite qui a dit : je vais envoyer plein de pétrole. La Russie et l’Arabie-Saoudite, est-ce qu’il y a un accord entre eux ? Pourquoi ? Parce que leurs concurrents, ce sont les producteurs de pétrole de Schiste aux États-Unis, et le pétrole de Schiste pour que ce soit rentable, il faut que que ce soit minimum, que le pétrole soit 70 dollars, 80 dollars. Or, un pétrole à 20 dollars, ça veut dire que beaucoup de boîtes aux États-Unis vont tomber en faillite. Et donc, l’Arabie-Saoudite, et la Russie se disent : super. Mais, toujours est-il que clairement pour elle, ça peut être, pour ces deux pays, ça peut être une manière de reprendre des parts de marché ? Et donc, ils se disent : ok, les prix sont bas, mais à long terme on va reprendre des parts de marché. Donc ça, c’est de la stratégie. Je ne vais pas trop rentrer dans les détails. Donc, pour moi, le pétrole a fortement baissé.

Le Bitcoin

Beaucoup de gens parmi vous m’ont posé la question. Alors sur une base hebdomadaire, mon avis par rapport au bitcoin, c’est très simple. C’est qu’on est dans un énorme range, je vous avais parlé du niveau des 10 000, pour moi, c’est ce niveau qu’il va falloir casser. Et en fait, on va jouer avec : est-ce que ça vaut le coup d’investir ? Moi, pour moi, si tu es investisseur, et que tu te dis : c’est vraiment du long terme que je vise, tu peux mettre une partie, tu peux commencer à placer tes billes. Si tu est trader, c’est quand même hyper volatile, et pour moi, au delà de la volatilité, j’aime quand même avoir énormément de convergence. Donc, par exemple : en weekly, on est dans une énorme bougies. Et pour moi, ça veut dire que tu auras des portes de saloon. Donc, pour moi, je n’aime pas trop ce type de configuration. Et donc, le risque sur le bitcoin, effectivement c’est de casser ces niveaux. Mais clairement, sur un plan de diversification, sur pas mal de choses, c’est très bien. Mais, ce qui est intéressant avec le bitcoin, c’est que ça fait la même chose que les indices, parce qu’on a eu une baisse, et on a eu un rebond, comme les indices. Et, c’est très intéressant parce que justement, l’idée, c’était de dire : ça va se comporter différemment. Or, le bitcoin ne se comporte pas différemment, étonnamment. Donc, si les indices ils cassent, les bitcoin, il y a un risque qu’il casse. Donc, moi, je pense que si tu veux prendre un risque, prend. Moi, je ne suis pas très chaud.

 

À LIRE AUSSI :  Napoleon Hill : Réfléchissez et devenez riche, Chapitre 11 (suite)

Maintenant, je suis quand même dans l’optique : je veux voir les indices qu’est ce qu’ils font ? Et dans une optique d’investissement, on est bien d’accord. Parce que si tu peux avoir un bitcoin qui t’offre un point d’entré. Beaucoup de gens s’excitent. Thami, je veux acheter, n’oubliez pas, 2017 ont fait un point haut. Nous sommes en 2020, ça veut dire : trois ans. J’ai des amis qui disaient : « à 10 000, c’est une bonne affaire, c’est une bonne affaire Thami ». Ça vaut toujours moins de 10 000. Donc, ils sont toujours perdants ces gens là. Et beaucoup de gens se disent : « si je ne prends pas cette opportunité, maintenant, j’ai raté ». Non, moi, mon avis, c’est : tu prends quand ça vaut le coup. Ça veut dire que tu as énormément de convergence. Donc, c’est une autre manière de voir les choses. Bien sûr que tu peux perdre un peu, mais ce n’est pas grave. L’idée, ce n’est pas de jouer au héros, ce n’est pas de dire : je suis le meilleur. J’ai acheté là, et j’ai vendu là. Ça, c’est pipoland. Le gars, je lui donne un million de dollars, tu achètes là, tu vends là, je te dis : tu es trop fort ! Ce que je veux dire, c’est que là, on est dans la chance. Et pour moi, la chance, ça vaut zéro. Pour moi, c’est les compétences, c’est les probabilités. C’est ça ce qui va vous permettre de gagner, pas la chance. La chance, tu la laisses aux gens qui rêvent, qui sont en mode espoir. Nous c’est AGIR c’est : on est en mode : analyse, stratégie, on travaille sur nos compétences, etc…

Pourquoi les économies mondiales sont à l’arrêt, la bourse augmente ?

Justement, on a la planche à billets. C’est à dire qu’en fait, la réserve fédérale, la BCE achète des actifs. Donc, ils achètent,  en fait, tu as l’économie, il n’y a ni offre, ni demande. Ou du moins, c’est très faible. Mais, tu as la BCE, tu as la FED, tu as les États, ils achètent des actifs. Donc, idem, on a l’offre qui est inférieur à la demande.

Pourquoi ça monte ?

Parce qu’il y a plus de demande que d’offre. Mais quand on rentrera dans une situation de panique, qu’est ce qui va se passer ? Et bien, l’offre, c’est-à-dire que les gens qui vont vendre, ils seront supérieurs à ceux qui sont acheteurs. Mais pour le moment, 70 % des particuliers ont acheté. Et on a eu effectivement des ordres record, et on a beaucoup de particuliers qui ne connaissent rien à la bourse, qui se sont dit : waouh ! c’est une opportunité. Donc, vous voyez un peu le truc. Ils rentrent parce qu’ils se disent : je ne pourrais jamais revoir ça. Ils sont en mode : je ne peux pas rater cette opportunité. Et on peut les comprendre. Maintenant, si on est dans un scénario beaucoup plus négatif, rentrer maintenant, pourquoi pas, mais une partie, parce que si sa part, tu es déjà dedans, mais si ça ne part pas, tu vas renforcer ta position. Maintenant, si tu mets tout là, et que sa baisse encore, si un truc tu l’achètes à 10 aujourd’hui, parce que ça valait 30 hier. Mais que dans 10 mois, ça vaudra trois, est-ce que dix, c’était une bonne affaire ? Non, donc, l’idée, c’est : de la stratégie. Moi, mon but, ce n’est pas de vous dire : j’ai la vérité, c’est de la stratégie.

Allons nous vers un dollar plus fort ? OUI ! je l’avais déjà expliqué dans une de mes vidéo.

Après une baisse historique, on a eu droit à un rebond incroyable qui a parfois dépassé les 30%. 

Est-ce que ce rebond est le début d’un marché haussier ?

Est-ce que la baisse va reprendre fortement ?

📕Rejoignez-moi sur Telegram : http://thami.net/telegram

📙Téléchargez l’audio du Best Seller AGIR : https://thami.net/agir-audio

📕Suivre la MasterClass TKL Invest : https://thami.net/invest

Share This