Beaucoup de personnes se disent je vais miser le tout pour le tout et ça passe ou ça casse !

Personnellement, j’ai également été adepte du “ça passe ou ça casse” à de nombreuses reprises durant ma carrière. Cela m’a plutôt bien réussi mais parfois je l’ai également payé au prix fort. Je vais donc vous donner quelques recommandations mais surtout vous expliquer pourquoi vous devez multiplier vos options. 

1/ Ne jamais dépendre d’une seule option : “Never bet the ranch”

Je pense qu’il est important de se donner à fond si l’on souhaite réussir. Mais imaginez un accident de parcours comment anticiper le pire, ça arrive souvent dans le sport de haut niveau…

Certains sportifs négligent leurs études et se consacrent uniquement au sport, ils se blessent et puis c’est le cauchemar. Ils finissent souvent très mal car c’est très difficile pour eux de rebondir après autant d’énergie dépensée dans leur réussite. Il est donc important d’avoir un plan B et de se poser les bonnes questions !

Si ça se passe mal en trading ce sera également dramatique. Surtout si vous avez une famille, des responsabilités, des obligations, des engagements. Il ne faut pas prendre cela à la légère. La vie est parfois injuste mais ne faites pas tout pour aggraver les choses.
Si vous misez tout sur le trading et que ça se passe mal, quel est votre plan B ? 

2/ Ne jamais miser tout son capital sur une seule position

Je pense que c’est une erreur monumentale. Celui qui se dit je suis sûr de mon coup et tout va se passer comme prévu risque de le payer au prix fort.

Il est bon d’avoir des convictions mais ses convictions ne doivent pas nous coûter notre santé financière.

3/ Toujours avoir un plan B et ne pas déprimer si le plan A ne fonctionne pas

–    Beaucoup de personnes perdent tout moyen lorsqu’ils reçoivent un refus (clients, emplois, amour, etc.) ;
–    Certaines personnes ne vont même jamais s’en remettre ;
–    Or la vie continue et il faut accepter la situation plutôt que de se lamenter sur son sort.

Il faut avancer et la meilleure manière d’avancer c’est d’avoir un plan B.

Si ça se trouve, un échec pourra même se transformer en un succès phénoménal. Croyez en vous et surtout ne déprimez pas si votre plan A ne fonctionne pas.

Si vous échouez en trading, ce n’est pas la fin du monde. Mais la pire des choses et de faire du trading pendant 10 ans et de faire du surplace. Ça ne vaut pas vraiment le coup.

Faites-le parce que vous considérez que vous avez des chances de gagner. Faites-le parce que vous avez mis les moyens pour réussir mais si au bout de cinq ans vous faites toujours du surplace c’est qu’il y a un problème et que vous n’êtes sans doute pas fait pour le métier de trader. Il vaut mieux donc le réaliser le plus vite possible et passer à autre chose si le trading n’est pas fait pour vous.

4/ Parfois la réussite n’arrivera qu’après la 10e tentative voir la 50e tentative.

Attention, je ne vous dis pas d’abandonner rapidement ou facilement. Par contre, vous ne devez pas vous entêter au-delà d’un certain niveau. L’un de mes étudiants a réussi magnifiquement bien à Dubaï dans son domaine.

Et durant le séminaire il m’a dit la chose suivante : “Beaucoup de gens pensent que j’ai réussi du premier coup. C’est faux ! Il m’est arrivé de faire 50 tentatives avant de réussir”.

J’ai envie de dire qu’il serait dommage d’arrêter avant la 50e tentative. Par contre, il est bon d’avoir une date butoir.

Faites le maximum pour réussir, donnez-vous les moyens mais si malgré tous vos efforts vous ne parvenez pas à réussir il vaut mieux passer à autre chose. Avancez en permanence que ça passe ou ça casse. 

Parfois cet échec va même vous aider par la suite si bien évidemment vous en tirez les bonnes leçons.

A très bientôt 

À LIRE AUSSI :  Une journée de Live Trading @ Salle des Marchés de la TKL